Scandale – Ces jeunes mères qui n’allaitent toujours pas

Quelles rebelles ces Françaises ! On leur serine depuis au moins dix ans que l’allaitement est le meilleur mode d’alimentation pour leurs enfants et pourtant près de la moitié d’entre elles n’allaitent pas leur bébé d’un mois !

Pourtant l’allaitement est ZE mode d’alimentation des nourrissons et des bébés. Les autorités médicales françaises, les revues spécialisées, les institutions internationales recommandent presque toutes un allaitement au sein exclusif pendant les 6 premiers mois de vie du bébé. Les avantages sont multiples, nous disent de nombreuses études : moins d’allergies, moins d’infections gastro-intestinales, moins d’obésité à l’âge adulte…

Alors pourquoi les femmes françaises, ne s’y mettent-elles pas toutes avec enthousiasme?

Les études que j’ai pu lire sur la question – basées sur des entretiens avec de jeunes mères – disent plusieurs choses…

1. Cachez-moi ce sein : la pudeur. On n’a plus l’habitude de voir des femmes toutes dépoitraillées dans les lieux publiques ou même dans notre salon. C’est donc gênant d’être la femme au sein à l’air.

2. La femme mammifère. L’allaitement peut repousser en ce qu’il renvoie à l’animal (la fameuse mère chimpanzé d’Elisabeth Badinter).

3. Le sexe. Comment rester sexy en allaitant, ou au contraire, comment éviter les regards lubriques quand on doit sortir ses nichons inopinément devant les gens ? Certaines femmes préféreraient éviter de se poser la question…

4. Des difficultés, un manque de soutien ou d’information. Chez d’autres, les difficultés quotidiennes (mastites, engorgement, fatigue), couplées ou non à une absence de soutien médical ou…

5. L’organisation du foyer. La difficulté à gérer les enfants plus grands avec un petit qui réclame souvent, l’envie de partager les tâches avec le papa peuvent venir à bout de la détermination maternelle!

6. Enfin, on peut se dire – au vu de la littérature ou de son expérience personnelle – que les enfants grandissent très bien au biberon et que zut, on a tant de choses à apprendre lorsqu’on devient parent qu’on va s’en épargner une. Ce serait le cas des femmes qui ont souvent côtoyé des bébés dans leur vie et ont constaté qu’ils se portaient très bien quand il y avait absence de lait de maman dans leur vie.

Et vous? On lit beaucoup, de part le web, des témoignages des femmes déterminées à allaiter, ou d’allaitantes au long cours. Il me semble pourtant que la femme qui n’allaite pas est plus absente de la webosphère. La sociologue Séverine Gojard m’a raconté qu’elle avait été frappée des réactions extrêmement agacées de femmes qui n’avaient pas allaité, sur le mode « lâchez-nous avec votre allaitement! ». Surtout de la part de femmes CSP+ dont l’entourage était très favorable à l’allaitement.

Dites-moi, c’est vraiment si dur à assumer de ne pas allaiter? Avez-vous choisi de ne pas allaiter ou bien avez-vous manqué de soutien au moment crucial? Avec le recul, feriez-vous les choses différemment aujourd’hui?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :