La pilule, dangereuse ? C’est plus compliqué que ça

Je viens de boucler un papier sur la pilule qui sortira dans le magazine Causette du mois de février… Ce n’est pas tant une enquête qu’un état des lieux pour les femmes qui se sentent larguées. Quelques éléments m’ont frappée pendant mes recherches. Je les expose ici, peut-être aurez-vous des idées sur les pistes à suivre pour m’aider à les éclaircir…

1. Cette histoire de pilule est éminemment politique. Parce que nouveau gouvernement, parce que Mediator, parce que comme dans tout métier il y a des luttes de pouvoir entre médecins. Certains, pointés du doigt

Plus dangereuses, les pilules de 3e et 4e génération ? C'est ce qu'on nous dit... et il y a des raisons de le croire.

C’est ce qu’on nous dit… et il y a des raisons de le croire.

accusent la ministre de la Santé de gouverner au « doigt mouillé dans le vent, en faisant des valses hésitations constantes et en réfléchissant à haute voix devant les micros ouverts ». C’est aussi ça la santé publique.

2. L‘IVG est un élément du débat : éviter que les jeunes filles aient recours à l’avortement par tous les moyens, c’est « le paradigme des prescripteurs » que dénonce la mère de Marion Larat, la jeune fille dont la plainte a déclenché le scandale médiatique.

Autrement dit, accepteriez-vous que votre fille prenne une substance qui augmente son risque d’embolies pour lui éviter de tomber enceinte ? Accepteriez-vous de prendre la pilule si vous saviez que vous courez un risque équivalent à 0,07% (chiffres donnés par certaines études pour les pilules les plus récentes) plutôt que 0,02% (pour les pilules développées dans les années 70)?

Je comprends que la plupart des médecins ne posent pas la question à leurs patientes. A quoi bon les effrayer pour des chiffres aussi bas… Mais il y a quelque chose qui cloche dans ce raisonnement.

Suivez-moi dans ce parallèle : Il y a des gens qui ont peur de prendre l’avion alors qu’il savent pertinemment que le risque d’un accident est d’un sur un million, voire inférieur. Et quelquefois, ces gens choisissent de ne pas prendre l’avion. Et ils ne voient pas leur famille qui vit loin. Ou bien ils mettent un frein à leur carrière pour éviter de se confronter à cette peur. Et c’est absurde, mais c’est ainsi.

S’il y a des femmes, y compris des mineures, qui préfèrent – au bout d’une discussion informative et bien menée avec un professionnel de santé – bouder la pilule, elles en ont parfaitement le droit. Le risque, qu’elles ont le droit de prendre, est celui d’une grossesse non désirée, pas celui d’attraper une maladie mortelle.

Bref, ces choix appartiennent aux femmes, aussi.

3. Enfin… Il est difficile d’écrire sur ces histoires de médicaments pour une raison cruciale : les études épidémiologiques sont, par défaut, soupçonnées de biais méthodologiques. Lorsqu’on ouvre les dossiers de patientes, pour comparer celles qui prennent une pilule ou une autre, les groupes sont déjà constitués, ils ne doivent rien au hasard. Comment s’assurer que le groupe A est plus souvent malade parce qu’il a pris le médicament X ? N’est-ce pas parce que le groupe B était en meilleure santé au départ ?

Pas de certitudes donc, que des pistes, des résultats qui se répètent. Ce qui me mène à mon dernier point :

4. Les dossiers médicaux des jeunes femmes qui portent plainte avec l’aide de Me Jean-Christophe Coubris n’ont pas encore été examinés par des experts désignés par la justice (loin s’en faut, cette affaire durera quelques années). L’ANSM promet de faire une étude rétrospective pour tenter de faire la lumière sur le véritable bilan sanitaire de la pilule. Serait-il possible de garder la tête froide et d’attendre un peu avant d’agir? Après tout, ça ne fait que 20 ans qu’on soupçonne ces pilules de méfaits…

Sur une note perso, je ne suis pas sûre de reprendre un jour la pilule. Mais c’est une question dont je dois encore parler avec mon médecin…

Publicités
1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :