Les réseaux sociaux qui bousculent les experts – un fait divers instructif

Avec le Web, les rapports hiérarchiques fondés sur le seul titre prennent du plomb dans l’aile. Ce doit être assez affolant pour le professionnel qui avait l’habitude de se faire traiter de « docteur » avec déférence. Mais les médecins ne sont pas les seuls à voir leur expertise remise en cause. 

Doctor I disagreeSans aucun rapport avec la santé, mais tout même un peu, vous le verrez. La police lyonnaise a vu ses efforts pour écrouer un violeur sérieusement perturbés par la diffusion de rumeurs sur les réseaux sociaux.

En bref, confrontés à un violeur en série, la police lyonnaise ont préféré jouer la discrétion pour que le gredin continue à sévir. Ils se réservent ainsi une chance de l’attraper en plein délit.

Hors, l’affaire s’est ébruitée. Face à un climat de psychose alimentée par les rumeurs les plus folles circulant sur les réseaux sociaux, les autorités universitaires ont décidé de mettre en garde la communauté estudiantine via un mail (3 des victimes étaient étudiantes).

Sabotage!, ont alors protesté les enquêteurs. Indignation pour indignation, un universitaire répond : « Prendre une étudiante et l’attacher comme une chèvre au piquet, c’est limite. »

Voici donc que le web empêche les experts de décider seuls des risques que la population peut encourir au nom du « bien public ».

Ca me rappelle quelque chose…

Lire ici : A Lyon, une enquête sur une série de viols perturbée par les réseaux sociaux.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :