archive

Internet

Diabète : les entreprises pharmaceutiques surfent sur les médias sociaux

Les personnes souffrant de maladies chroniques, comme le diabète, ont investi les réseaux sociaux en masse pour s’informer et se soutenir. Il n’a pas fallu longtemps à l’industrie pharmaceutique pour s’engouffrer dans la brèche. Cette intrusion commerciale va-t-elle empoisonner le web des diabétiques?, se demande une journaliste/blogueuse de NPR, la radio publique américaine. Pas du tout, répondent des internautes concernés.

L’industrie pharmaceutique promeut ses produits à travers Facebook et Twitter, des sites dédiés (comme celui-ci créé par Sanofi US « Discuss Diabetes »). Plus subtilement, elle rémunère des blogueurs comme Kerri Morrone Sparling. Cette dernière compte pas moins d’une quinzaine de sponsors.

Cette tendance préoccupe les défenseurs des internautes, qui s’inquiètent de la pub déguisée éventuellement faite par certains blogueurs, devenus des commerciaux pour l’industrie. Les entreprises, elles, affirment que ce dialogue leur est utile : notamment pour mieux cibler leurs consommateurs…

Force est de constater que des membres de la communauté des diabétiques en ligne (DOC) ne se sentent pas plus envahis que ça. Ce commentaire d’un lecteur de NPR m’a paru particulièrement éclairant :

La réalité, c’est que l’industrie pharmaceutique nous permet, à nous les diabétiques de type 1, de rester en vie. Cela crée une relation amour/haine avec l’industrie. Personnellement, j’apprécie la façon respectueuse dont elle s’est impliquée dans les médias sociaux. Parfois même, le fait que les compagnies pharmaceutiques participent à la conversation en ligne nous permet d’obtenir les changements que nous demandons.

Qu’Internet soit une plate-forme collaborative où les personnes souffrant de maladies chroniques échangent des tuyaux, on le savait. Mais que la conversation inclue à présent des entreprises qui présentent leurs derniers produits tout en s’inspirant des conversations de leurs clients pour mieux les cibler, voilà qui est intéressant.

En France, en Belgique ou au Québec, quelques médias sociaux dédiés à la conversation sur le diabète existent aussi, je pense notamment à lasdepic.com, de l’association Dextro en fête. Cette dernière fait clairement état de la participation d’entreprises à leur site. Je me demandais comment la présence sur le web des entreprises médico-pharmaceutiques y était perçue? C’est la relation amour-haine décrite par le lecteur de NPR? Avez-vous le sentiment d’être entendus?

Merci de prendre le temps de me raconter!

Voir ici l’article original sur le site de NPR.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :